Habitat, écomorphologie et structure des peuplements de poissons dans trois petits cours d'eau tropicaux de Guinée

Habitat, ecomorphology and fish structure in three tropical streams of Guinea

Pouilly, M.

Type de document
Article de revue scientifique à comité de lecture
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
CEMAGREF LYON BELY
Année
1993
Résumé / Abstract
L'organisation locale des peuplements de poissons de trois petits cours d'eau de Guinée au cour de la saison sèche est décrite à une échelle globale (faciès) et à une échelle plus fine (microzone de pêche). Une analyse multivariée et les caractéristiques des niches spatiales des espèces montrent une ségrégation des espèces entre les habitats lotiques et lentiques. Les habitats lotiques sont colonisés par des espèces spécialisées pour la vitesse du courant et la hauteur d'eau ; leurs profils écologiques sont similaires pour la vitesse du courant mais apparaissent dissemblables pour le substrat. Les habitats lentiques sont colonisés par des espèces moins spécialisées dont les profils écologiques ne se superposent pas. L'hypothèse est discutée que ce mode d'organisation peut correspondre à une répartition des espèces dans des habitats refuges et serait relié à la réduction des habitats disponibles au cours de la saison sèche. Il y a une bonne adéquation entre les deux niveaux d'approche, faciès et microzone de pêche. La relation entre niche spatial et morphologie des espèces n'apparaît pas nettement sauf dans le cas des espèces très spécialisées.
The fish structure in three tropical streams of Guinea during the dry season is described in terms of large scale (morphological features) and at a more precise scale (fishing area). Multivariate analysis and their spatial niche charateristics show a spatial segregation of species from habitats with fast or slow flowing water. Species which are specialised for current velocity and water depht colonize swift water habitats. They slow significant overlaps in occurence with regard to current velocity but differences in substrate preference are apparent. Less specialised species are found only in slow flowing habitats and show no overlap with the swift water species. It is suggested that this may reflect a repartitioning of refuges, made necessary by the reduction of habitat availability during the course of the dry season. The two approaches give similar results but a rlationship between spatial niche and morphology is not clearly apparent except in the specialist species.

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA