Testing the biodegradability of wastewater treatment plant outfalls : role of bacterial inocula

Evaluation de la biodégradabilité des effluents des stations d'épuration : rôle de l'inoculum bactérien

Percherancier, H. ; Volat, B. ; Montuelle, B.

Type de document
Article de revue scientifique à comité de lecture
Langue
Anglais
Affiliation de l'auteur
CEMAGREF LYON QELY ; - ; -
Année
1996
Résumé / Abstract
Une description est donnée d'une procédure simple consistant en groupes d'expériences et permettant de déterminer la teneur en carbone organique biodégradable (teneur en DBCO de différents effluents d'installations de retraitement des eaux usées. L'essai biologique est basé sur la réduction de la DCO d'échantillons d'eaux usées retraitées auxquelles on a inoculé des colonies naturelles de bactéries prélevées dans des sédiments ou des filtres d'aquariums. Cet essai permet de déterminer systématiquement la DBCO en peu de temps (moins de 8 jours). La DBCO constitue une proportion importante des DCO des effluents traités : de 50 % à 70 % en fonction de l'effluent. L'origine des substances d'inoculation bactérienne n'a pas d'influence sur ces proportions mais constituent les principaux paramètres du pourcentage de biodégradabilité. L'essai de biodégradabilité à 10°C et 20°C semble important car il influence les procédés de biodégradation et doit être réalisé pour une évaluation écologique complète de la biodégradabilité des effluents de la station d'épuration des eaux usées.
A simple procedure of batch experiments is described allowing the determination of the biodegradable dissolved organic carbon (BDOC° content of different effluent outfalls fromwastewater treatment plants. The bioassay is based on the DOC reduction of treated wastewater samples inoculated with natural consortia of bacteria taken from sediments or aquarium filters. This tests allows routine determination of BDOC within a short period of time (less than 8 days). BDOC represents a still significant proportion of the treated effluent DOC : from 50% to about 70%, depending on the effluent. The origin of bacterial inocula have no influence on these proportions, but are the main parameters for the rate of biodegradation. Testing the biodegradability at 10°C and 20°C appears to be significant as it influences biodegradation processes and lmust be done for a complete ecological evaluation of the biodegradability of wastewater treatment plant effluents.
Source
Water Science and Technology, vol. 33, num. 6, p. 221 - 229

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA