Caractérisation du fonctionnement hydro-sédimentaire du bassin de l'Arc en Maurienne Mise en place d'un Système d'Information Géographique, analyse spatiale et segmentation de l'espace

Bertrand, M.

Type de document
Mémoire d'élève
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
CEMAGREF LYON UR HHLY FRA
Année
2009
Résumé / Abstract
La caractérisation du fonctionnement hydro-sédimentaire du bassin versant de l'Arc est un enjeu important pour les chercheurs et les acteurs locaux. L'érosion sur ce bassin est la résultante de la sensibilité des versants à l'érosion et des forçages hydro-climatiques. Une analyse spatiale a été réalisée pour déterminer la sensibilité à l'érosion des sous bassins versants. Les données disponibles de topographie, géologie et d'occupation du sol ont été croisées au sein d'un système d'information géographique, au moyen d'une somme pondérée. Le choix de la pondération résulte de nombreux tests, faisant varier la dominance d'un critère par rapport aux autres. La meilleure combinaison, c'est-à-dire pour laquelle le résultat a pu être validé, fait prédominer le critère de géologie, puis d'occupation du sol, et enfin la pente, variables clés expliquant pratiquement à elles seules la sensibilité des versants à l'érosion. Celles-ci ne sont pas totalement indépendantes les unes des autres, et plusieurs combinaisons peuvent être optimales. Leur pondération ne permet pas de tirer de conclusions sur les processus physiques sous-jacents. Les résultats de l'analyse spatiale ont été comparés avec les densités de drainage en considérant le réseau hydrographique naturel permanent et intermittent, puis avec la localisation des ravines, indicateurs de l'érosion. Enfin, ils ont été superposés avec les travaux effectués par Marnézy (1999) et Latulippe (1995) sur l'érodabilité des sous bassins torrentiels. Globalement, on observe une bonne cohérence. Les différences observées viennent surtout de la prise en compte du forçage hydro-climatique dans ces indicateurs. Les sous bassins versants connectés du point de vue sédimentaire au reste du réseau hydrographique, et où les caractéristiques de sensibilité à l'érosion sont homogènes, ont pu être mis en évidence en combinant les résultats de l'analyse spatiale et les segmentations du bassin versant, sur la base du modèle numérique de terrain. Certaines de ces unités, en raison de la proximité de stations de mesures pourront être utilisées en vue de caler un modèle hydrologique.
The characterization of the hydro-sedimentary processes in the Arc river watershed, Maurienne, is an important issue for researchers and local actors. The erosion of the basin results of sensitivity to erosion and hydro-climatic forcing. A spatial analysis was conducted to determine the sensitivity to erosion of the subcatchments. Available data of topography, geology, and land use were crossed into a geographic information system, using a weighted sum. The choice of weighting coefficients results from numerous tests, varying with dominance of one criterion over the others. The best combination, i.e. for which the result could be validated, is the one in which the dominant criteria are geology, land use, and topography, the key variables explaining most of the sensitivity to erosion. They are not completely independent and many combinations can be optimal. The weighting does not allow to conclude on the underlying physical processes. The results were compared to the drainage densities of the natural river system, then with the location of gullies, erosion indicators. Finally, it was overlaid with the work done by Marnézy (1999) and Latulippe (1995), on torrential catchment areas erodibility. Globally, we observe a good coherence. Observed differences could result from the consideration of hydro-climatic forcing into these indicators. The subcatchments with sedimentary connection to the rest of the river network, and with homogeneous characteristics of sensitivity to erosion have been highlighted, by combining the results of the spatial analysis and the segmentations of the watershed based on the digital elevation model. Some of these units, because of the proximity of measuring stations may be used to calibrate hydrological model.
Diplôme
Master 2 SIG et gestion de l'espace, Université Jean Monnet, Saint Etienne

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA