Gestion patrimoniale des réseaux d'assainissement : de l’état des réseaux à la planification de leur réhabilitation. Outils, méthodes et perspectives

Werey, C. ; Rozan, A. ; Wittner, C. ; Le Gat, Y. ; Le Gauffre, P. ; Nirsimloo, K. ; Leclercq, C.

Type de document
Article de revue technique à comité de lecture
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA LYON UR GSLY UMR GESTE FRA ; IRSTEA LYON UR GSLY UMR GESTE FRA ; IRSTEA LYON UR GSLY UMR GESTE FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR REBX FRA ; INSA FRA ; G2C ENVIRONNEMENT FRA ; LYONNAISE DES EAUX FRA
Année
2012
Résumé / Abstract
La gestion patrimoniale des réseaux d’assainissement est une préoccupation croissante des gestionnaires de réseaux. Patrimoine enterré, il est souvent méconnu ; certes, il a des durées de vie relativement longues mais les réseaux commencent pour certains à dater maintenant et font craindre des besoins de renouvellements importants et coûteux pour les décennies à venir. Cet article présente deux modèles complémentaires, Indigau et GompitZ, issus de projets dans lesquels diverses équipes de recherche, des gestionnaires de réseaux et des bureaux d’études ont collaboré. Amorcés dans le projet européen CARE-S (Computed Aided Rehabilitation of Sewer networks), entre 2002 et 2005, et le programme national RERAU (Réhabilitation des réseaux d’assainissement Urbains) entre 2000 et 2004, ces deux modèles s’appuient sur les données d’inspection télévisée (ITV) pour décrire l’état du réseau et de données d’environnement de la conduite. Indigau propose un outil de priorisation des tronçons à réhabiliter à court terme, basé sur un outil multicritère et prenant en compte des données sur les dysfonctionnements et critères socio-économiques d'impacts des défaillances. GompitZ est fondé sur un modèle probabiliste, et calé sur données d'ITV et de caractéristiques des conduites ; couplé à un modèle de sensibilité des collecteurs dans l'outil ROCA développé par la Lyonnaise des Eaux, il permet de simuler à long terme l'effet de la réhabilitation des tronçons les plus à risque. La mise en oeuvre de ces modèles sur les réseaux de Caen et de Bordeaux est présentée.
Asset management of sewerage systems is a growing concern for network managers. Buried heritage, it is often misunderstood. While it has relatively long lifetimes but some networks are beginning to date now and raised fears of renewed needs of large and costly for decades to come.This paper introduces two complementary models, Indigau and GompitZ, issued from projects in which various research teams, utilities and consultants have worked. Initiated in the European project CARE-S (Computed Aided Rehabilitation of Sewer networks), between 2002 and 2005, and the national RERAU project (Rehabilitation of sewerage Urban) between 2000 and 2004), both models are based on television inspection data (CCTV) to describe the network status and environmental data from the pipe. Indigau proposes a prioritization tool to rehabilitate sections of the short term, it is a tool based on multiple criteria and taking into account data on failures and socio-economic impact of failures. GompitZ allows long-term simulations, based on a probabilistic modeling, and wedged statistically from CCTV data and environmental data. These models are beginning to be applied to real networks, and their development is still currently under active research.
Source
Sciences Eaux et Territoires, num. 9, p. 44 - 53

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA