Introduction de la pression et du nombre de branchements dans les indicateurs français de pertes des réseaux d'eau potable

Introducing pressure and number of connections into water loss indicators for French drinking water supply networks

Renaud, E. ; Clauzier, M ; Sandraz, A.C. ; Pillot, J. ; Gilbert, D.

Type de document
Communication scientifique avec actes
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR REBX FRA ; VEOLIA FRA ; VEOLIA ILE DE FRANCE FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR REBX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR REBX FRA
Année
2013
Résumé / Abstract
En France, un système d'indicateurs de performance des réseaux d'eau potable est fixé par la réglementation. En matière d'évaluation des pertes, ce système rapporte le volume annuel perdu au volume annuel consommé ou à la longueur des canalisations mais aucun indicateur ne prend en compte la pression ou le nombre de branchements. A l’inverse, le système d’indicateurs de performance de l’IWA prend en compte ces paramètres, cependant, des études antérieures ont montré que son application est délicate dans le contexte français, caractérisé par des services de tailles très variables et des densités d’usagers pouvant être très faibles. Face à ces constats, Irstea (organisme public de recherche) et Veolia Eau (opérateur des services de l’eau) ont décidé d’étudier ensemble la mise au point d’indicateurs de pertes pertinents adaptés au contexte français prenant en compte la pression et le nombre de branchements. Dans un premier temps, l’étude à été menée à l’échelle du secteur. Les données de 100 secteurs répartis dans 5 réseaux exploités par Veolia Eau ont été recueillies traitées et analysées. Ces travaux à l’échelle du secteur ont confirmé l’intérêt de rapporter les pertes au nombre de branchements, en revanche, ils n’ont pas permis de mettre en évidence un lien significatif entre le niveau de pertes et la pression moyenne. Une étude spécifique a définit la variable « pression moyenne minimum d’une zone » et propose des méthodes pour la calculer. Dans un second temps, un module de calcul automatique de la pression moyenne d’un réseau modélisé avec le logiciel EPAnet a été développé. Cet outil a rendu possible des investigations à l’échelle du réseau dans sa globalité sur 122 services des eaux. L’intérêt de travailler à cette échelle a été de fiabiliser l’évaluation du volume de pertes. Les résultats à l’échelle du service sont similaires à ceux obtenus à l’échelle du secteur. En conclusion, l’étude a montré l’intérêt d’utiliser un indicateur de pertes par branchement. Elle a, à l’inverse montré l’absence de lien entre le niveau de pertes et la pression moyenne, ce qui va à l’encontre de ce qui est couramment admis.
Congrès
Efficient 2013, 22/10/2013 - 25/10/2013, Paris, FRA

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA