Suivi scientifique du lac du Bourget : année 2013

Jacquet, S. ; Barbet, D. ; Cachera, S. ; Colon, M. ; Espinat, L. ; Girel, C. ; Guillard, J. ; Hamelet, V. ; Hustache, J.C. ; Kerrien, F. ; Lacroix, D. ; Laine, L. ; Laplace-Treyture, C. ; Meunier, A. ; Paolini, G. ; Perga, M. ; Perney, P. ; Rimet, F. ; Savoye, L.

Type de document
Rapport d'expertise/d'étude
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA ; INRA THONON LES BAINS FRA
Année
2014
Résumé / Abstract
Après l’important changement observé entre 2009 et 2010, marqué par l’importante baisse de la biomasse phytoplanctonique et la disparition de l’efflorescence à Planktothrix rubescens, une nouvelle bascule semble avoir opéré au cours de l’année 2013, avec la plus faible biomasse phytoplanctonique jamais enregistrée sur l’ensemble de la chronique, une augmentation très importante de la proportion des formes picophytoplanctoniques, une valeur record pour la transparence moyenne, etc. Avec une concentration moyenne hivernale de 10 à 11 μg/L de phosphore total, une concentration moyenne annuelle de 3,4 μg/L pour la chlorophylle a et de 8 m pour la transparence, le lac du Bourget n’a jamais autant mérité que cette année le statut de lac oligo-mésotrophe. 2013 a pourtant été une année où, comme les 4 précédentes, les apports en Phosphore particulaire par les principaux tributaires (la Leysse et le Sierroz), ont continué d’augmenter significativement mais sans répercussion sur les concentrations en Ptot et PO4 dans la colonne d’eau au milieu du lac qui eux ont continué de chuter, atteignant les niveaux « record » cités ci-dessus. En bout de chaîne, le peuplement de poissons du lac du Bourget se révèle toujours dans un état très satisfaisant avec la confirmation d’un stock élevé de corégones qui atteint en 2013 un rendement presque comparable à 2012. L’amélioration significative de l’état trophique du lac du Bourget observé depuis les 4 dernières années continue d’être renforcée par la réponse du compartiment biologique supérieur. L’examen 2013 du lac du Bourget confirme donc le bon état écologique de l’écosystème pélagique et la continuité de sa progression vers un état oligotrophe stricte. Le shéma ci-dessous est une tentative de résumé de l’état et de l’évolution du lac entre 2012 et 2013. Les chiffres proposés comme objectifs à atteindre pour 2020 restent à être entérrinés par le conseil scientifique.

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA