L’occupation du sol passée : influence sur la composition des communautés végétales aquatiques des lacs Aquitain du littoral

Queau, A.

Type de document
Mémoire d'élève
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA
Année
2016
Résumé / Abstract
La compréhension des assemblages d’espèces est l’un des enjeux majeur de l’écologie. L’étude historique des paysages et de leur composition, est l’une des approches utilisées pour appréhender cet aspect. Nous nous sommes intéressés à la dynamique historique du bassin versant de 8 lacs et étangs du littoral Aquitain. L’occupation du sol depuis 1945 à nos jours a été modélisée via photo-interprétation de clichés historiques puis mise en relation avec la structure et la composition de la diversité macrophytique actuelle. Sur l’ensemble des bassins versants les principaux changements paysagers sont une urbanisation et un développement forestier croissant se faisant principalement au détriment des prairies. Nous avons observé que les variables historiques du paysage étaient mieux associées à la structure et composition des macrophytes que les variables paysagères actuelles, suggérant un délai de réponse de communautés face aux changements paysagers. En particulier, la proportion de champs, de prairies et de forêt de 1945 à 1965 semble modifier la composition floristique. Les territoires urbanisés en 1945 sont négativement associés à la richesse spécifique actuelle alors que le développement des jardins a un effet opposé. Le paysage passé et présent influence les communautés végétales. Connaitre et comprendre la dynamique paysagère semble donc indispensable à une meilleure gestion des milieux.
Diplôme
Université de Lorraine, Master Environnement Ecotoxicologie Ecosystèmes

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA