Une diatomée épiphyte spécifique d’une diatomée benthique mobile : analyse d’une forte interaction biotique de l’échelle locale à régionale

An epiphytic diatom specific to a motile benthic diatom: analysis of a strong biotic interaction, from the local to the regional scale

Roubeix, V. ; Coste, M.

Type de document
Communication scientifique sans actes
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA
Année
2016
Résumé / Abstract
L’observation d’un échantillon frais de biofilm épilithique provenant de la rivière Arc à Aix-en-Provence, a révélé la présence de diatomées épiphytes fixées sur de longues Nitzschia de forme sigmoïde. Les épiphytes n’étaient pas présents sur les autres diatomées mobiles de grande taille, ni sur les filaments de Melosira très abondants dans l’échantillon, ce qui suggère une certaine spécificité de l’épiphytisme. La digestion du matériel et son examen au microscope optique ont permis de déterminer que l’espèce épiphyte était Amphora copulata et que l’espèce hôte était Nitzschia sigmoidea ou N. vermicularis. L’association A. copulata épiphyte sur N. sigmoidea avait déjà été décrite par Round & Lee (1989). Afin d’évaluer l’ampleur du phénomène, des indices de l’interaction entre ces espèces ont ensuite été recherchés dans une base de données régionale de 200 échantillons (Bottin et al. 2016). Un calcul de probabilité et des permutations aléatoires des occurences d’A. copulata entre les sites ont permis de démontrer que les associations d’A. copulata et N. sigmoidea dans les échantillons étaient bien plus nombreuses que le hasard pouvait le permettre. De plus, des simulations d’occurrences d’A. copulata selon un modèle environnemental ont conforté l’hypothèse d’une facilitation exercée par N. sigmoidea. Cette dernière, en offrant un support à A. copulata, favoriserait la présence de l’épiphyte. Si l’on peut aisément imaginer le bénéfice de cette association pour A. copulata, une étude expérimentale de N. sigmoidea avec et sans épiphytes est nécessaire afin d’évaluer le coût éventuel pour l’hôte et de caractériser plus précisément la nature de la relation entre les deux espèces (épiphytisme neutre, parasitisme ou mutualisme).
Congrès
35ème Colloque de l'ADLaF, 13/09/2016 - 15/09/2016, Belvaux, LUX

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA