Evaluation diatomique des Très Grands Cours d’Eau (TGCE) et intercalibration européenne : Bilan d’avancement à fin 2015

Diatomic assessment of the Very Large Rivers (VLRs) and European Intercalibration: Step report at the end of 2015

Gueguen, J. ; Rosebery, J. ; Coste, M. ; Delmas, F.

Type de document
Rapport scientifique
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA
Année
2016
Résumé / Abstract
La mise en œuvre de la Directive Cadre sur l’Eau requiert l’évaluation régulière de l’Etat Ecologique des masses d’eau dans le cadre de plans de gestion de 6 ans. Il doit en découler l’adoption de mesures de gestion corrective chaque fois que nécessaire afin d’éviter la dégradation et /ou de restaurer le Bon Etat Ecologique dans les délais requis. Dans cet objectif, un Arrêté National Evaluation a été publié au Journal Officiel à partir de Juillet 2005. Il a déjà fait l’objet de 2 réactualisations, dont celle actuellement en vigueur est datée du 27 Juillet 2015. Cet Arrêté s’applique sur la plupart des cours d’eau permanents, et notre dispositif national d’évaluation a été inter-calibré avec ceux d’autres pays-membres de l’Europe. Du fait de difficultés spécifiques (dont l’absence complète de références vraies sur de tels systèmes relativement à fortement anthropisés), les très grands cours d’eau (surface cumulée de bassin versant > 8 000 à 10 000 km2 à la station d’observation) n’étaient pas encore couverts par un dispositif d’évaluation valide. La façon imaginée pour contourner ce problème est de se caler sur un niveau de référence par défaut (least disturbed condition) défini autant que possible sur une base consensuelle et partagée au niveau des Etats-Membres de l’UE. Un premier exercice d’intercalibration du GIG « Very Large Rivers » a été finalisé en 2013 sur différents maillons biologiques. La France y a participé en tant qu’observateur et en apportant des données nationales, mais ne s’est pas faite inter-calibrer dans ce cadre. Aussi, la mise au point d’un tel dispositif a été inscrite au contenu du programme triennal 2016-2018 de la nouvelle fiche-action ONEMA-Irstea N° 23 «Bio-indication végétale en cours d’eau». Le travail prévu sur ce sujet concerne à la fois l’investigation de données permettant la mise en place d’un dispositif national d’évaluation des TGCE, ainsi que la participation aux travaux d’intercalibration européenne qui seront spécifiquement organisés sur ces types d’hydrosystèmes. Sur le compartiment diatomique des cours d’eau, un nouvel exercice d’intercalibration Européen « Very Large Rivers », qui s’est mis en place à partir de la mi-2015 sous une coordination conjointe de la Bulgarie et l’Autriche, a offert l’opportunité de participer et de pouvoir confronter directement les résultats d’évaluation d’un prototype de dispositif Français à l’intercalibration européenne, puis de l’actualiser au fur et à mesure si nécessaire afin qu’il soit d’emblée correctement calé sur la pratique d’évaluation faisant référence au niveau Européen. Au titre d’expert national diatomées, l’équipe CARMA d’Irstea Bordeaux participe activement à cet exercice qui a commencé par la fourniture de données et de métadonnées, par la description détaillée des outils et méthodes utilisées, par la démonstration de relations pressions-impacts illustratives des capacités d’évaluation de l’outil basé sur l’indice diatomique « IBD 2007 », etc. Le présent rapport établit un point d’étape de ces travaux à fin 2015, qui ont notamment permis la formalisation d’un premier draft de système national d’évaluation encore sujet à améliorations. L’aboutissement de ce travail en cours permettra, au terme de l’action et après validation Européenne, de proposer le contenu d’un avenant d’Arrêté Evaluation pour les Très Grands Cours d’Eau soumis à parution au J.O. Français.

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA