Développement validation d'une méthode d'analyse de cyanotoxines par HPLC-MS-MS : Programme phytoplancton lacs Aquitains

Pelletier, S.

Type de document
Mémoire d'élève
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA
Année
2013
Résumé / Abstract
Les cyanobactéries aussi appelées algues bleues ont la capacité de synthétiser des cyanotoxines. Leurs proliférations peuvent affecter la sécurité sanitaire des plans d’eau, notamment quand des activités nautiques y sont implantées. C’est le cas sur les quatre grands lacs aquitains surveillés dans le cadre du programme phytoplancton-lacs-aquitains. Ce programme a pour but d’approfondir les connaissances des communautés de phytoplancton présentes. Un volet de ce programme comprend le développement d’une technique analytique pour le dosage des différentes cyanotoxines couplant une séparation chromatographique à une détection par spectrométrie de masse en tandem. Le test ELISA actuellement utilisé, est une méthode non séparative qui ne donne accès qu’à la concentration totale dite en équivalent MC-LR car ce test dose le fragment ADDA que toutes les microcystines et nodularines possèdent. La chromatographie a l’avantage de fournir les concentrations de chaque variant de toxine et permet de savoir lesquels sont les plus présents dans les lacs étudiés. Le dosage SPE-HPLC-ESI-MS/MS a été optimisé puis validé en se basant sur la norme AFNOR : Protocole d'évaluation initiale des performances d'une méthode dans un laboratoire. Les résultats de cette validation montrent que le domaine d’étalonnage est validé entre 5 et 100 µg.L-1 en linéaire et en quadratique, que les LQ, plus basses qu’en ELISA, sont d’environ 24.4 ng.L-1 et que la méthode est spécifique et avec des rendements ne montrant pas d’effets matriciels significatifs pour chaque molécule. Les quantifications de ces molécules et leurs occurrences sur les plans d’eau aquitains permettront d’en estimer les risques sanitaires.
Cyanobacteria also called blue-green algae have the ability to synthesize cyanotoxins. Their blooms can affect the safety of water bodies, especially when water activities exist. It is the case of the four largest Aquitaine's lakes monitored in the phytoplankton-Aquitaine’s lakes program. This program aims to increase knowledge of phytoplankton communities present and to analyze their dynamics. Part of this program includes the development of an analytical technique for the assay of different cyanotoxins which associated chromatographic separation with detection by tandem mass spectrometry. The ELISA test currently used is a no-separative method that gives access only to the total concentration of so-called MC-LR equivalent because the test measures the ADDA fragment present in all microcystins and nodularins. Chromatography has the advantage of providing the concentrations of each toxin variant and helps to know which are the most occurred in the lakes studied. The developed assay by SPE-HPLC-ESI-MS/MS was optimized and validated based on standard AFNOR: Protocol for the initial method performance assessment in a laboratory. The results of this validation show that the calibration is validated in range of 5 to 100 μg.L-1 in linear and in quadratic regression, LQ,lower than in ELISA are around 24.4 ng.L-1 and the method is specific and yields showing no significant matrix effects for each molecule. The quantification of these molecules and their occurrences in the Aquitaine’s lakes will assess health risks.
Diplôme
Master II ExCE

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA