Anticiper les dégâts liés aux crues rapides, pour une meilleure gestion de crise en Méditerranée

Anticipate the damage due to flash floods, for a better crisis management in the French Mediterranean area

Saint Martin, C.

Type de document
Rapport d'expertise/d'étude
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA AIX EN PROVENCE UR RECOVER FRA
Année
2016
Résumé / Abstract
Les inondations du 3 octobre 2015 dans les Alpes-Maritimes ont constitué un prélude pertinent au démarrage de ma thèse, en rappelant le besoin pressant en systèmes d’avertissements qui auraient pu alléger le bilan catastrophique de 20 morts et 605 millions d’euros de dommages assurés (Caisse Centrale de Réassurance, 2016). Alors qu’actuellement seulement 20 000 des 120 000 km de cours d’eau français bénéficient du service de prévision des crues géré par l’État (service Vigicrues, supervisé par le SCHAPI) (DGPR, 2014), la nécessité de fournir des informations sur les inondations à une échelle plus fine est régulièrement rappelée par l’actualité. C’est ainsi que depuis plusieurs années – et notamment suite à la publication en 2011 du « Plan Submersions Rapides » (PSR) par le Ministère en charge de l’environnement – le SCHAPI travaille à la mise en place, en amont des cours d’eau déjà suivis, d’un système automatique d’avertissement en cas crues soudaines, dont les maires sont les premiers destinataires. Ce contexte explique la genèse de cette thèse démarrée en décembre 2015, sous le co-financement de l’Irstea Aix-en-Provence et du SCHAPI. L’objectif principal de cette thèse est d’intégrer au système d’avertissement des crues soudaines en cours de montage, la notion de « dommage potentiel ». Actuellement, le déclenchement de ces avertissements n’est basé que sur l’aléa : la crue du cours d’eau, et ne prend pas en compte l’occupation du sol soit les conséquences possibles en termes de dégâts. L’objectif est donc de fournir un système capable de déterminer le risque réel de dommages en temps-réel. Pour répondre à cette problématique, nous rappellerons dans un premier temps le fonctionnement de la prévision des crues en France ainsi que les apports potentiels de la thèse au système actuel. Puis nous dresserons un état de l’art sur la terminologie et les travaux existant sur notre problématique. Ensuite, nous présenterons la méthodologie adoptée et les adaptations envisagées durant la deuxième année. Enfin, nous présenterons le résultat des travaux menés lors des six premiers mois, en revenant notamment sur l’évènement des Alpes-Maritimes.

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA