Du débat public à la délicate mise en œuvre d’une stratégie d’action : les enseignements de la prospective  Massif des Landes de Gascogne à l’horizon 2050 

Banos, V. ; Mora, O.

Type de document
Article de revue technique à comité de lecture
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR ETBX FRA ; INRA PARIS FRA
Année
2017
Résumé / Abstract
Les pratiques de prospective territoriale se développent dans le sillage de la montée en compétences des collectivités territoriales et de l’accentuation des incertitudes et des risques qui pèsent sur les territoires. Mais le passage d’une démarche prospective, qui explore une pluralité de possibles, à une politique publique, tributaire de jeux d’alliances temporaires et orientée vers la résolution d’un problème, n’est ni naturel ni linéaire. À travers l'exercice de prospective conduit sur les landes de Gascogne dont l'objectif était de venir en appui à l’action territoriale et de développer un questionnement de recherche sur les options d’adaptation d’une forêt au changement climatique, cet article nous montre comment la démarche a contribué à repenser collectivement ce territoire forestier et les enjeux de son devenir, et quelles stratégies d'actions elle a pu proposer. Il montre également les limites et les difficultés rencontrées pour traduire ces stratégies en dispositifs d'action.
Since the 1990s, territorial foresight strongly developed in the trail of the decentralization and the accentuation of uncertainties and risks which weigh on territories. But, this increased use to foresight tool is not always exempt from ambiguity. It brings into question the intertwining between a forward-looking approach, which envisages a plurality of futures, and public policies were directed to the treatment of a short-term problem. To contribute to this debate, the article suggests returning on the foresight Massif des Landes de Gascogne à l’horizon 2050, which answers a request of support for the territorial action after the storm Klaus (2009) and research agenda on the options for forest adaptation to climate change. By structuring their reflection around a theory of the political change, the authors highlight the advantage of a foresight approach to rethink issues, to foster public debate and to define adaptations strategies. But, the exercise leads on the Landes de Gascogne area, where the territory tends to become confused with the forest, also shows the difficulty overtaking scopes of interventions and actors' coalitions established to implement new compromises and ways of coordination.
Source
Sciences Eaux et Territoires, num. 22, p. 18 - 23

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA