Les déchargeoirs au XVIIe siècle, les déversoirs au XIXe et quelles perspectives pour la gestion des surverses au XXIe siècle

Spillways in the previous centuries and prospects for managing overflowing in the XXIth century

Maurin, J. ; Patouillard, S. ; Tourment, R.

Type de document
Communication technique avec actes
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
DREAL CENTRE FRA ; DREAL CENTRE FRA ; IRSTEA AIX EN PROVENCE UR OHAX FRA
Année
2013
Résumé / Abstract
Depuis longtemps, les hommes vivant à proximité de la Loire ont cherché à se protéger des inondations derrière des digues. Ces digues en terre ne résistaient pas au débordement et étaient reconstruites et rehaussées après chaque grande crue. Pourtant ces digues, de plus en plus hautes, ont continué à être détruites à chaque nouvelle crue débordante. Au XVIe siècle, une solution alternative de gestion des surverses a été imaginée pour préserver la digue : le déchargeoir. A la fin du XVIe et au XVIIe siècle, les constructeurs ont édifié des déchargeoirs dans les digues pour soulager les systèmes d’endiguement notamment en amont des ponts où le lit du fleuve est le plus étroit. Cependant, les digues ont continué à être rehaussées jusqu’au XIX° siècle, suivant l’idée admise que « l’homme est en mesure de dominer la nature ». Après les trois grandes crues de la Loire de 1846, 1856 et 1866, le constat est établi que l’élévation des levées est une course perdue d’avance. L’idée de construire de nouveaux ouvrages de gestion de la surverse, les déversoirs, s’est donc imposée. L’ingénieur général Comoy a proposé un programme de 19 déversoirs en Loire Moyenne dont 8 seront réalisés entre 1870 et 1891. Ce programme a été arrêté avant son terme, en raison notamment de son coût et surtout d’une mauvaise acceptation des déversoirs par les habitants du val. Aujourd’hui, la question des surverses reste d’actualité et il existe toujours une méfiance à l’égard des déversoirs de type « Comoy » dans l’opinion publique ; ces ouvrages favorisant l’inondation au travers de la digue. L’évolution actuelle des techniques permet d’envisager un renforcement des digues de Loire pour qu’elles résistent à la surverse sans être détruites, sur une longueur plus importante que celle des déversoirs. Cette nouvelle approche de gestion des surverses permettrait de répartir l’écoulement et diminuer l’intensité de son impact pour les habitants du val
resist overflowing and were restored and raised after every major flood. Nevertheless these levees, higher and higher, were repeatedly destroyed during every new overflowing flood. In the XVIth century, an alternative overflow management scheme was conceived to protect levees: the “déchargeoir”. At the end of the XVIth and in the XVIIth century, levees were equipped with “déchargeoirs” to relieve the constrained systems, especially upstream of bridges, where the riverbed is the narrowest. However, levees were still raised until XIXth century, following the common idea that man can control nature . After three major floods of the Loire (1846, 1856 and 1866) riverside residents had to admit that the rise of levees is doomed to fail. Thus, arose the concept of new structures, spillways, designed to mitigate the effect of overflow. The “general engineer” Comoy submitted a framework of 19 spillways among which 7 actually were erected between 1870 and 1891. This program was stopped before its term by the inhabitants of the floodplain because of its cost and mainly a bad acceptance of overflows. Overflowing is still a topical issue and the distrust towards Comoy style spillways remains strong in public opinion, as these structures favor the flood through the dike. Latest technical developments allow to consider the reinforcement of the Loire levees on a great length to improve their resilience to overflow. This new approach of overflow management would spread the flow and to lower the level of damages for floodplain inhabitants.
Congrès
Congrès SHF Événements extrêmes d’inondation 2013, 13/11/2013 - 14/11/2013, Lyon, FRA

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA