Suivi des alosons dans les parties aval de la Garonne et de la Dordogne : Année 2016

Monitoring of shad juveniles in the lower parts of the Garonne and Dordogne Rivers: Year 2016

Jatteau, P. ; Heroin, D. ; Bons, S. ; Le Barh, R. ; Lambert, P.

Type de document
Rapport scientifique
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR EABX FRA
Année
2017
Résumé / Abstract
La population de grande alose est fort déclin dans le bassin Garonne – Dordogne. Un défaut de recrutement a été identifié. Les premières études ont montrés, dans certaines conditions, l’effet négatif de facteurs abiotiques (température, oxygène), mais n’expliquant pas à eux seuls la faiblesse des cohortes échantillonnées en estuaire. L’objectif général de cette étude est d’améliorer nos connaissances sur la phase de dévalaison. Dans ce cadre il apparait nécessaire de déterminer la part respective de chacun des fleuves dans la production naturelle d’alosons. Depuis 2013, des pêches d’échantillonnage ont été réalisées de juin à septembre dans la partie aval des fleuves Garonne et Dordogne, avec le concours d’un pêcheur professionnel. Au cours de la saison 2016, 1 095 alosons ont été capturés avec une répartition équilibrée entre les 2 fleuves. Une seule vague de migration a été détectée en juillet sur chacun des fleuves. L’année 2016 a été marquée par la quasi absence de grande alose, un seul spécimen ayant été capturé en Dordogne. Les individus de petite taille et donc indéterminés selon le critère branchiospine, représentent la majorité des captures (90 %).
The Allis Shad population experiences a strong decline in the Garonne - Dordogne basin. A problem of recruitment was identified. The first studies showed, in certain conditions, the negative effect of abiotic factors (temperature, oxygen), but they cannot account alone for the weakness of the cohorts sampled in estuary. The general objective of this study is to improve our knowledge on the downstream migration phase. In this context it seems necessary to determine the respective part of each of the rivers in the natural juvenile production. From 2013, experimental samplings were realized from June till September in the downstream part of the Garonne and the Dordogne Rivers, with the cooperation of a professional fisherman. In 2016, catches were balanced between the two rivers, and reached 1095 individuals. Only one allis shad was caught in the Dordogne River. Small individuals which cannot be determined with the gill raker criteria represented the majority of the catches (90%).

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA