Introduction de la bioraffinerie et de la problématique de transition énergétique dans la filière bois : quelles logiques de transformation ?

Introduction of biorefinery and the issues of energy transition in the forest based sector: what logics of transformation?

De Rouffignac, A. ; Cazals, C. ; Nieddu, M.

Type de document
Communication scientifique sans actes
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA BORDEAUX UR ETBX FRA ; IRSTEA BORDEAUX UR ETBX FRA ;
Année
2016
Résumé / Abstract
Le changement climatique impose désormais de nouvelles perspectives, ou contraintes de développement, aux filières industrielles à fort impact environnemental telles que les filières forêt bois papier. Or la filière forêt bois papier, au niveau français comme au niveau Canadien, est soumise à un fort déclin. La bioéconomie apparait alors comme une solution pour modifier ces filières qui tendent à diversifier leurs activités industrielles s’inscrivant dans le secteur de la chimie verte et de la bioraffinerie (Tissot-Colle, C. and J. Jouzel 2013). Ces projets, exogènes ou endogènes, façonnent différemment la transition de la filière forêt bois et soulèvent des problématiques en matière d’innovation technologique mais également par rapport aux différentes stratégies d’acteurs et à l’émergence de gouvernance inhérente à la pression alors exercée sur les ressources naturelles (Cherubini, F. and A. H. Strømman 2011). Il s’agit donc de comprendre la construction historique des patrimoines productifs des filières forêt bois papier afin d’en déterminer les dynamiques d’évolution. Ces dynamiques proviennent alors des visions que les parties prenantes imaginent à partir de leurs interactions dans la double optique d’usage et de conservation de la ressource forestière. La résolution des conflits d’usage qui en résultent interroge alors évidence les divergences de stratégies d’action entre acteur public et acteur privé et leur impact sur différents modes de gouvernance. L’approche patrimoniale permettra donc de conceptualiser le coeur des filières impliquées, tandis que l’économie institutionnaliste permettra d’apporter des éléments de compréhension par rapport au mode de construction des organisations actives ou institutions. La problématique de l’ancrage territorial sera questionnée à chaque niveau d’analyse et à leur croisement, pour la délimitation des filières, des patrimoines productifs, des conflits d’usage et des articulations entre patrimoines productifs et patrimoines naturels, dans la définition des trajectoires technologiques et systèmes d’innovation. Afin d’illustrer ces objectifs de recherche, 4 études de cas permettront de réaliser une double comparaison. Une comparaison d’ordre territorial, en mettant en parallèle les systèmes Nord-Américains et Européen à travers le cas Québécois et le cas français, ainsi qu’une comparaison au niveau des types de perturbations de la filière forêt bois, endogènes ou exogènes.
Congrès
ECOFOR Regards croisés sur les valeurs de la forêt, 29/01/2016 - 29/01/2016, Paris, FRA

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA